Idéologie et récit bref chez José Rodrigues Miguéis

(Mémoire de Maîtrise – Georges da Costa – Paris III – automne 2002)

Introduction

Bien qu’ayant acquis la nationalité américaine et passé près de la moitié de sa vie aux Etats-Unis , José Rodrigues Miguéis a toujours écrit dans sa langue natale et s’est toujours défini comme Portugais. Ayant publié plus de cent textes couvrant presque tous les genres littéraires (roman, théâtre, conte, nouvelle, chronique, essai, oeuvre autobiographique), Miguéis restera pourtant, pendant très longtemps, ignoré par les critiques.

En 1980, Maria Angelina Duarte écrivait encore que l’œuvre de José Rodrigues Miguéis n’avait pas été vraiment reconnue, voire comprise, par les critiques littéraires portugais. Les choses ont quelque peu changé depuis. Un colloque commémorant le centenaire de la naissance de José Rodrigues Miguéis s’est déroulé en octobre 2001 à Lisbonnem, dans lequel l’importance et la qualité de l’auteur ont été reconnues officiellement par les plus grandes autorités politiques et culturelles du Portugal. C’est cependant la première grande rencontre organisée au Portugal autour de l’écrivain depuis sa mort. Ignoré par son pays natal de son vivant, il est finalement ressuscité par les Institutions et admis au panthéon des grands écrivains nationaux.

Les raisons de cet oubli idéologique de plus de trente ans ne résident pas dans la qualité de son oeuvre mais bien, selon nous, dans ce qu’elle contient de critique radicale de l’homme et de la société, plaçant ainsi Miguéis dans la longue liste des artistes non reconnus de leur vivant. L’idéologie est au centre de l’univers fictionnel migueisien , non pas comme un système structuré d’interprétation de la réalité, mais plutôt comme une vision du monde divisé en oppresseurs et opprimés. L’auteur se positionne presque toujours en tant que critique, souvent ironique, du comportement de ses personnages, et, par conséquent, des structures politiques et sociales qui permettent l’oppression de l’individu.

C’est cette évaluation permanente, quelque peu sous-évaluée jusqu’ici , que nous nous proposons d’étudier dans les récits brefs migueisiens. Notre analyse oscillera entre l’explication de texte détaillée et le dialogue avec la théorie et l’histoire littéraire, essayant toujours de préserver le délicat équilibre entre ce qui se trouve dans l’océan des textes et ce que nous voulons y trouver. Peu de travaux universitaires d’importance ont été menés autour de l’œuvre de Miguéis, et ils ont surtout porté sur ses romans .

Nous nous intéresserons ici à ses récits brefs , où, selon certains critiques , les qualités narratives de l’auteur sont le plus visibles. Dans l’objectif de faire une étude, non pas exhaustive, mais néanmoins significative, nous avons choisi d’étudier des récits brefs venant de tous les recueils que Miguéis a publiés de son vivant, couvrant une grande partie de la trajectoire humaine et littéraire de l’auteur. La diversité et l’étalement chronologique des récits du corpus nous permettront ainsi d’ébaucher, nous l’espérons, des constantes qui serviront également à éclairer le reste de l’oeuvre de Miguéis.

Dans une première partie, nous tenterons de démontrer que l’écriture de Miguéis est profondément libre, ne maîtrisant les conventions littéraires que pour mieux les dépasser. Pour cela, nous verrons que le récit bref migueisien, que nous relierons finalement génériquement à la nouvelle, se sert de la nature flexible du genre pour confondre les voix de l’auteur et du narrateur, et ainsi brouiller les repères habituels de la fiction.

Dans une deuxième partie, nous nous intéresserons à la dimension idéologique de ses récits. Nous essaierons de cerner la vision du monde de l’auteur, à travers un rappel de son parcours idéologique et une analyse de la problématique du réalisme.

Finalement, la manière dont l’auteur use des effets idéologiques textuels ainsi que le contenu de ses thématiques principales nous permettront de montrer que l’écriture migueisienne met le plus souvent l’idéologique au service de l’éthique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :