Les ouvriers portugais de New York dans l’œuvre de José Rodrigues Miguéis : portraits de valeurs

12 avril 2013

Communication de Georges da Costa lors du Colloque international, « Cultures et urbanités à l’époque contemporaine » (Université de Caen Basse-Normandie, Caen, 03/04/2013).

Résumécapagente3 : Lorsqu’il quitte le Portugal pour les Etats-Unis en 1935, José Rodrigues Miguéis (Lisbonne 1901 – New-York 1980) est un écrivain prometteur mais surtout un journaliste et militant politique reconnu qui a vécu la chute de la 1ère République et l’avènement de la dictature de Salazar. Ses premières années d’exil américain seront marquées par un intense activisme politique : à son arrivée, encore sous statut de visiteur, il aide à la création du Clube Operário Português à New York et s’implique intensément dans ses activités pendant plusieurs années. De cet engagement aux côtés des travailleurs immigrés portugais témoignent quelques récits brefs caractéristiques d’un réalisme éthique propre à l’auteur, où sont dressés des portraits d’immigrés quasi-inédits dans la littérature portugaise jusqu’alors. Issus de milieux pauvres, les personnages doivent survivre dans la métropole américaine et faire face au défi de l’immigration. La description de leurs modes de vie individuel et collectif, reflets plus ou moins fidèles et conflictuels de valeurs culturelles plus globales liées soit à la société américaine soit à la société portugaise, se fait à travers un prisme narratif évaluateur où transparaissent à la fois les préoccupations sociales de l’écrivain engagé et les questionnements identitaires de l’écrivain portugais exilé.


O Natal do Clandestino

27 décembre 2012


Arroz do céu

18 juillet 2010

Un conte inclus dans le recueil Gente da Terceira Classe.

A lire ICI.