Naufragés | Náufragos

11 février 2014

[…] ils veulent retourner au passé, et ne comprennent pas que c’est vers le futur, bon ou mauvais, peut-être un précipice, que tous nous cheminons […]. Ce sont des naufragés accrochés à des planches fluctuantes, en quête du navire irrémédiablement perdu. […] Les hommes sont toujours à la recherche d’une quelconque forme d’“ordre”, de stabilité et nouveauté […] un père, un sauveur, un roi, comme les grenouilles. […] nous voulons tous durer des éternités !

************************************

[…] querem retornar ao passado, e não percebem que é para o futuro , bom ou mau, talvez um precipício, que todos caminhamos […]. São náufragos agarrados a pranchas flutuantes, em
busca do navio irremediavelmente perdido. […] Os homens procuram sempre uma forma qualquer de “ordem”, de estabilidade e novidade […] um pai, um salvador, um rei, como as rãs. […] todos queremos durar eternidades!

(José Rodrigues Miguéis. Nikalai! Nikalai!)

Publicités

Nostalgia | Nostalgie

27 décembre 2012

Isso que chamamos Nostalgia – dor-do-lar, saudade ou longing – é apenas o anseio de auto-identificação e permanência na infinidade do espaço-tempo, esse mundo subjectivo cujo perpétuo movimento ou devir nos ameaça a cada instante de alienação ou aniquilamento. […] Neste conflito entre o existir (ou variar) e o ser (ou perdurar), vamo-nos desgarrando do mundo e de nós próprios.

……………………………………………………………….

Ce que nous appelons Nostalgie– mal du pays, saudade ou longing – n’est que le désir d’auto-identification et de permanence dans l’infinité de l’espace-temps, ce monde subjectif dont le mouvement perpétuel ou devenir nous menace à chaque instant d’aliénation ou d’anéantissement. […] Dans ce conflit entre l’exister (ou varier) et l’être (ou perdurer), nous nous détachons du monde et de nous-mêmes.

(José Rodrigues Miguéis. « Nota do Autor ». Nikalai! Nikalai!, 3e ed. Lisboa: Editorial Estampa. 1985.)